Caramba car

Tour de l'Andalousie

Andalousie bain de soleilL'Andalousie (Andalucía en espagnol) est une région d'Espagne qui constitue l'une des dix-sept communautés autonomes du pays (la Communauté autonome d'Andalousie, ou Comunidad autónoma de Andalucía). La Junta de Andalucía est l'institution sur laquelle repose l'autogouvernement de la communauté autonome. Le préambule du statut d'autonomie du pays reconnait l'Andalousie comme une Réalité Nationale. Elle se trouve au sud de la péninsule Ibérique. Elle est bordée au nord par l'Estrémadure et la communauté de Castille-La Manche, à l'est par la communauté autonome de Murcie, au sud par la mer Méditerranée (mer d'Alborán) et Gibraltar, et à l'ouest par le Portugal.

Architecture

Dans le domaine de l'architecture, l'Andalousie se distingue du reste de l'Espagne par l'importance quantitative et qualitative de vestiges de l'époque d'Al-Ándalus. Nombreux sont les châteaux et forteresses (château de Baños de la Encina, forteresse d'Alcalá de Guadaíra, alcazabas de Málaga et d'Almería,...), les palais (Alhambra de Grenade, alcázar de Jerez de la Frontera, site archéologique de Madinat al-Zahra), les mosquées (Grande Mosquée de Cordoue, mosquée d'Almonaster la Real, Giralda de Séville), les bains (Jaén, Grenade, Cordoue) à être parvenus - intacts ou plus ou moins remaniés - jusqu'à nos jours, du fait de la présence prolongée des musulmans dans la région, qui ne fut conquise qu'entre 1224 et 1492.

Après la conquête, les Castillans reprirent les canons de l'art hispano-mauresque dans l'architecture mudéjare, dont la plus brillante réalisation est l'Alcázar de Séville. Ils introduisirent par ailleurs l'architecture gothique, mise en oeuvre dans des ensembles castraux (Alcazar de Cordoue) ou dans des constructions religieuses.

À partir du XVIe siècle, l'architecture de la Renaissance va connaître un certain succès en Andalousie. Le Palais de Charles Quint à Grenade, les cathédrales de Cordoue, Jaén et Grenade, la Casa de Pilatos et l'Hôpital des Cinq-Plaies de Séville en sont les meilleurs exemples.

Par la suite, l'architecture baroque va se diffuser sur tout le territoire andalou qu'elle va profondément marquer de son empreinte, notamment à Séville. Les témoignages de cette époque fastueuse sont innombrables et se retrouvent dans toutes les villes de la région. Les églises (San Luis de los Franceses, El Salvador,...) et palais (Palais de San Telmo, Palais archiépiscopal,..) de Séville et la Chartreuse de Grenade figurent parmi les chefs-d'œuvre de cette période.

Les époques successives verront, entre autres, l'apparition de l'architecture néo-classique, bien représentée à la Fabrique royale de tabac de Séville, et l'architecture régionaliste, chère à Aníbal González. L'exposition ibéro-américaine de 1929 à Séville donne lieu à la construction d'un large éventail de constructions de ce type : Plaza de España, Plaza de América ou encore Hôtel Alfonso XIII.